Toute l'actualité des jeux pour Mac !
86
Technique
91
Design
73
Interet
  • Black & White : Creatures Isle
  • éditeur : Feral Interactive
  • distributeur : Feral Interactive
  • type de jeu : Gestion / Godgame
  • configuration : G3/G4 500 / 128 Mo de RAM / 750 Mo de DD/ ATI 128 grand minimum ou n'importe quelle GeForce, MacOS 8.6 / MacOS 10.1
  • version de test : Version Française
  • les +/- :
    + nouvelles créatures
    + petits jeux sympas
    + mode multi intégré
    + en français
    + Ca reste Black & White, quand même
    - trop "bac à sable" à mon goût J'm'ennuie... Tyke est vraiment trop c...
  • fiche de screenshots : Disponible

[16/03/2004 - ]

Après nous avoir initiés aux talents ludiques cachés de la fonction de baby-sitter, voilà que Black & White en remet une couche avec son add-on Creatures Isle. je vous avais déjà averti lors de ma preview de ce jeu, je persiste et signe avec ce test, quitte à laisser tomber tout suspens... Les personnes qui voulaient de la baston, de la guerre, du sang et des tripes répandus sur le sol et des adversaires implorant votre grâce divine, passez vore chemin, y a rien à voir. Creatures Isle est destiné aux amateurs du côté "démineur" et "élevage de créatures" de Black & White... Vu que l'addon n'est constitué que de ça.

L'île aux enfants

La séquence d'introduction vous met dans le bain: vous venez d'arriver par l'entremise d'un énième vortex sur une nouvelle île. Cependant, cette fois-ci, pas de dieu adverse dont il faudra supporter les nombreux conflits de voisinage qui s'ensuivront... Non, l'île sur laquelle vous arrivez est peuplée par 3 villages de taille raisonnable, mais délicats à étendre jusqu'à plus soif, et plus particulièrement d'une quantité astronomiques de créatures. Toutes ces créatures ont échoué sur cette île après que leur divinité les aient abandonnées, aient été tuée, ou après avoir fui leurs mauvais traitements. Elles ont créé ainsi une sorte de guilde dont tous les membres se sont juré fidélité, afin de faire plus facilement face à l'adversité. Bien sûr, votre créature à vous, même si elle adule toujours sa divinité à elle, c'est-à-dire vous (elle a intérêt d'ailleurs, sinon mandale dans les gencives), souhaitera entrer dans la guilde en question...

Et comme vous lui passez tous ses caprices...

On avait déjà remarqué dans Black & White que l'intelligence Artificielle du jeu, même si elle est extraordinairement développée pour un jeu vidéo, finit malheureusement souvent par montrer ses limites (on constate d'ailleurs que plus une Intelligence Artificielle est développée, plus on lui trouve de défauts... Je serais à la place des concepteurs de jeu, je me ferais du souci pour l'avenir). En clair, il va falloir donner un coup de main à votre créature.
Les épreuves qui vont jalonner le dur chemin vers l'intronisation de Tigrou sont la plupart du temps de petits jeux ou des énigmes qui mettent à rude épreuve soit vos réflexes, soit votre précision, soit vos capacités intellectuelles... Votre créature va ainsi faire du bowling avec une vache, jouer au jeu de l'oie avec un troll, se castagner avec un rhinocéros, arroser les marguerites d'un zèbre... Vous l'avez compris, les épreuves sont nombreuses, variées, et le plus souvent suffisamment bien réalisées pour qu'on ne perde pas ses nerfs rapidement, ce qui arrive bien trop souvent lorsqu'on rencontre ce genre de petits jeux dans des réalisations commerciales.

Tigrou se fait des petits copains

Le problème, c'est que l'addon dans son intégralité est constitué de ces petits jeux... Et ce n'est pas la conquête des deux villages d'à côté qui va apporter du suspens, personne ne souhaitant vous les contester (à noter que mon Tigrou a un peu traîné les pieds lorsqu'il s'est agi de convertir à la Foi ces brebis errantes... Décidément, cette guilde a une influence bien libertaire sur lui... va falloir lui interdire la télé le soir si ça continue comme ça).
Les développeurs s'en sont rendus compte, et on ajouté une "attraction" supplémentaire en la personne de Tyke. Tyke est une créature, un poussin dont votre créature doit s'occuper. Vous-même n'avez aucune influence sur vous, seule votre créature peut lui enseigner. Ainsi, votre créature va répercuter sur Tyke l'éducation que vous lui avez donnée (j'en connais un qui va souffrir... Yek yek yek). Le problème, c'est que l'éducation de Tyke est une des conditions à l'entrée dans la guilde, or ce poussin est complètement idiot, et le fait de ne pas pouvoir agir dessus rend la chose encore plus crispante.

Et au final?...

Techniquement, le jeu ne fait que se superposer à Black & White, donc si Black & White fonctionnait bien chez vous, il n'y a aucune raison pour que l'addon ne fasse pas de même. A noter que cette fois, le mode multijoueur est directement intégré dans l'addon. On n'en attendait pas moins de la part de Feral.
Le principal atout de l'addon à mon goût est la belle quantité de nouvelles créatures que l'addon vous propose... Vous pourrez ainsi échanger à tout moment votre créature avec une créature dont vous avez réussi l'épreuve. Il y en a plusieurs dizaines, et ce petit côté "Zoo de Vincennes" est très sympathique, sans compter que la qualité de la modélisation des créatures ne gâte rien...
Malgré tout cela, Creatures Isles fait vraiment trop maigrelet... Un gros joueur torchera l'addon en 2 jours tout compris en baillant de temps à autres et l'oubliera le lendemain... Je le répète, cet addon est très clairement destiné à la catégorie de joueurs dits "contemplatifs" qui adoreront le gameplay et l'environnement mis en place par Peter Molyneux et son équipe. Les autres attendront patiemment Black & White 2, qui semble beaucoup plus porté sur la stratégie que son prédécesseur.